Jeter un mauvais sort ?

C’est parti pour un sujet à débat : les malédictions ! :mrgreen:
Je n’encourage personne a utiliser sa force et son temps pour jeter un sort à quelqu’un, et, en général c’est plutôt une mauvaise idée. Mais parfois, se venger est nécessaire pour aller mieux.
Que ça soit dans le domaine des drogues ou du spirituel, j’ai une optique de « réduction des risques ». Je pense sincèrement que la prohibition n’a aucun effet (autre que celui de tenter encore plus), et je préfère donner toutes les informations plutôt que de laisser les gens faire des conneries.

Tu veux faire quelque chose d’interdit ? Va, mais sois sûr-e de ce que tu fais, tu ne pourras t’en prendre qu’à toi-même si ça tourne mal.


tumblr_nnq7rpFafu1qa2xkeo3_500

“En prenant sa revanche, un homme devient égal à son ennemi, mais en s’abstenant de la prendre, il lui devient supérieur.”

C’est vrai.

Mais il est illusoire de penser que nous sommes parfait-es. Parfois, la noblesse d’esprit laisse place à la bestialité la plus sauvage. Même en étant une personne pacifiste, il m’arrive de sentir tout ce qui fait de moi un être civilisé s’évanouir, et dans ces moments, je vois rouge.

J’ai le goût du sang dans la bouche et la volonté d’asservir l’autre. Je me sens Reine, juge, et bourreau. Je veux le pouvoir. Alors les battements de mon cœur hurlent « vengeance », et il n’existe plus aucun contrôle : l’heure n’est ni à penser ni a pardonner, il faut agir.

D’habitude, je retourne toute cette énergie contre moi-même. Mais cette fois-ci, c’était différent. J’ai cédé, et j’ai étudié les malédictions. Il fallait que je rende presque trois ans de tortures, et des séquelles physiques et psychologies à vie. Mais je ne voulais pas non-plus me venger bêtement. J’avais encore assez de contrôle pour être juste : il me fallait un sort à la hauteur de la faute, mais qui laissait au coupable la chance de se repentir. Je voulais que ça serve de leçon, et renvoyer le mal de là où il venait.

Alors dans toute cette histoire, j’ai eu le temps de réfléchir et de me poser des questions sur la notion de magie et de sorts. Existe-t-il une magie blanche ? Une magie noire ? Est-ce juste d’utiliser la magie face à quelqu’un qui ne pourra pas s’en défendre ? Est-ce que l’on doit être juste ? Est-ce que l’on doit enfermer cette part bestiale en soi ? Est-ce qu’on a le droit d’être égoïste, au moins un peu ? Est-ce qu’on peut se faire justice ?

Je ne pense pas détenir la Vérité. Je sais même pas si elle existe. Mais j’ai écouté mes tripes. Dans cette recherche, je me suis sentie puissante, et je sais que c’est cette puissance qui peut être néfaste : on y prend goût.
Le Rede et la Loi du Triple retour me paraissent très loin, et je sais désormais pour sûr que je ne suivrais pas la voie wiccane. Je ne suis pas une gentille sorcière, je ne suis pas non plus sage, et si la morale dicte presque tous mes actes, je pense que reconnaître la part Sombre qui est en nous est le meilleur cadeau qu’on puisse se faire.

Au final, je n’ai pas maudis. Je me suis donnée quelques jours de réflexion, et entre temps j’ai pu discuter avec celui qui est responsable de tout ce malheur. Il regrette, admet, et assume sa faute. En fait, c’est surtout de ça dont j’avais besoin. Une part de moi demande toujours justice, et si je cède, je serais quand même bien plus clémente que prévue.
La leçon que j’en tire, c’est que la morale et l’éthique sont des valeurs extrêmement importantes, à ne jamais oublier. Mais dans une situation où l’on est seul-e face à quelqu’un qui nous a fait du mal, je pense qu’il est en notre droit de se faire justice si l’on a pas d’autres options.

Si vous êtes gêné-e par l’usage de sorts mais que vous voulez tout de même que justice soit faite, vous pouvez utiliser des alternatives : Bénir/être agréable avec tout le monde sauf votre ennemi-e, être aussi attirant-e que possible pour bien vous entourer et le/la laisser sur le carreau, demandez à une divinité de vous aider… Il existe plein de solutions 😉

Maudire quelqu’un, comment ça se passe ?

Avant toute-chose
(Ne passe pas cette étape petit scarabée 🙂 ) (Vous ? Tu ? Je n’sais plus, je suis perdue )

  • Es-tu sûr-e d’être la victime ? Es-tu objectif.ve ? N’hésite-pas à coucher tes tourments sur papier, et à demander l’avis d’une personne extérieure.
  • Assure-toi de ne pas exagérer, la malédiction doit être juste.
  • Si tu le peux, réfléchis bien avant.
  • Un conseil : laisse-toi la possibilité d’annuler ton sort, formule-le bien.
  • Tu es sûr-e de ne pas avoir d’autres options valables ?
  • Jeter un sort, c’est changer le monde. Es-tu prêt-e à en assumer la responsabilité ?

1) Le travail de recherche

Je pense que maudire n’est pas un acte magique anodin (aucun acte magique n’est anodin, mais c’est particulièrement vrai pour celui-là), donc je pense que le travail commence dès la recherche, ça fait parti de la chose. Je vous partage néanmoins quelques malédictions dédiées aux violeur-ses, car la souffrance psychologique qui en découle demande une certaine urgence (ici et ).
Renseigne-toi sur les malédictions, cherche sur la toile anglophone (« spell curse »), sache ce que ça représente, et comment ça fonctionne. Tu veux être accompagné-e d’une déité ou d’un esprit ? Qui pourrait convenir ? Comment leur demander ? Quelles précautions prendre ?
Tu préfères créer ton propre sort ? Si oui, ne le bâcle pas. Chaque mot à un sens, laisse-toi une porte de sortie, précise clairement ce que tu veux. En magie, il faut toujours être précis-e.

2) L’acte

Prends du temps. Quel jour te conviens le mieux ? Quelle heure ? Si tu travailles avec les phases lunaires, choisis un bon jour. Si un sabbat est proche, profites-en 🙂
Fais en sorte de ne pas être dérangé-e. Si tu ne veux pas effectuer le rituel chez toi, trouve un endroit tranquille et reste en sécurité. Si ça fait partie de ta pratique, je te conseille fort de te protéger durant le sort à l’aide d’un cercle, d’un talisman, ou d’une entité.
Une fois toutes ces précautions prises, rassemble toute ton énergie. Ressens la douleur qui te pousse à faire ce rituel, fais-la grandir, concentre-la dans tes mots, visualise l’effet du sort. Hurle si ça t’aide.
And don’t forget to breathe.

3) Et après ?

Ce qui est fait est fait. Jeter un sort est quelque chose d’éprouvant, et il est temps de prendre soin de toi.
Voici donc une traduction de cet article à ce sujet :

 » Je pense sincèrement, après avoir travaillé avec les sorts ou les actes magiques, que ça engendre beaucoup d’émotions négatives et qu’il ne suffit pas de se purifier, il faut aussi prendre soin de soi.
Traite-toi comme un petit enfant qui vient de traverser une épreuve douloureuse, parce que c’est ce que tu as fais.

  • Du sel
  • Du miel [NdT : préfères du sirop d’érable ou d’agave]
  • De la sauge
  • De la lavande, ou de l’huile essentielle de lavande
  • Ton gel-douche/savon liquide préféré

Prends une douche chaude, a ta température favorite. Là, prends le sel, le miel/sirop, la sauge, la lavande, et ce que tu aurais pu y rajouter, et mélange le tout à ton savon liquide ou gel douche. Commence à te recouvrir de la mixture et frotte. Mais pas trop fort – il est question de purification, mais aussi de soin.

Nettoie-toi avec la mixture et finis ta douche. Détend-toi dans l’eau, sens-toi au chaud et en sécurité, et sens tes nerfs se calmer. Si tu veux, tu peux boucher la douche/baignoire et te mettre dans l’eau pour prendre un bain moussant. Sois juste sûr-e que le sel et le reste, qui aborbent la négativité, soient bien partis dans les canalisations avant de boucher la douche/baignoire.

Fais ce que tu veux tant que ça te fais te sentir bien, rafraichi-e, calme, et en sécurité.

Une fois sorti-e, couvre ta peau d’une lotion ou de beurre de karité, prends soin de tes cheveux, mets des vêtements confortables.

Fais toi un thé, et coupe-toi de magie pour un moment.  »


Je pense que tout ce dont vous avez besoin est là. Le reste, c’est à vous de le trouver.
N’oubliez-pas : Agissez selon votre morale. Je ne suis pas votre mère, mais si la situation n’est pas assez grave pour nécessiter une malédiction, abstenez-vous.

Publicités

2 réflexions sur “Jeter un mauvais sort ?

  1. Ah, la part sombre, la force primitive en nous… 😀

    J’ai toujours trouvé ça contre-productif de la fuir, de l’enfouir sans y faire face, parce qu’une fois que l’on a pris conscience de cette part là, il y a moins de risques qu’elle vienne nous bouffer !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s