Sabbat et changement climatique

Comment fêter un sabbat qui est principalement basé sur le climat dans ces circonstances ? Comment fêter Yule lorsqu’il ne neige pas et qu’il fait bon ? Comment célébrer les jours les plus sombres, froids, mordants, en souhaitant avec ferveur le retour du Soleil lorsque les journées sont belles et que les bourgeons pointent déjà ?

Faut-il décaler le sabbat ? Faut-il le célébrer de façon par tradition et mémoire ? Faut-il le souhaiter seulement les années où c’est pertinent ? Faut-il se détacher de la conception météorologique du sabbat et conserver les autres dimensions ? Faudrait-il le célébrer de manière symbolique, lorsque notre esprit est sombre, froid et mordant, lorsque c’est notre tête qui attend le retour du Soleil ?

Je n’ai pas encore de réponse. J’habite dans une région où tout le monde pense qu’il neige à longueur d’année, alors qu’en réalité les « noëls blancs » sont aléatoires et ce depuis très longtemps. Je sais juste que cette année je n’ai pas pu célébrer de manière habituelle, ça ne faisait pas sens pour moi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s