Parcours spirituel

Quand je parle de ma spiritualité, la question qui revient le plus souvent est : « mais comment t’en es arrivée là ? ».
La réponse est longue, mais j’ai du temps devant moi, alors allons-y 😀

13198998_1194026400609424_1637099190_o

J’ai grandis dans trois pays. J’étais trop petite pour bien me souvenir du premier. Le deuxième était un pays de confession musulmane, et c’est là que j’ai passé une grande partie de mon enfance, dans une grande ville.
Je baignais donc entre la foi chrétienne et la foi musulmane, entre le catéchisme et l’appel à la prière, entre ma famille et ma nourrice, entre ma culture familiale et la culture du pays.
A l’époque, je me considérais donc comme monothéiste, et j’avais fait un petit mixte entre ces deux religions. Mon caté était d’une doctrine très tolérante : le dieu abrahamique est le même, peu importe à laquelle des trois religions on appartient. Donc je priais à la fois Dieu et Allah, puisqu’il était à mes yeux la même personne, seule la manière de l’appréhender différait.
Dans le même temps, je lisais des fictions et livres mythologiques pour enfants sur la mythologie gréco-romaine et khémite, quelque chose m’attirait beaucoup dans ces récits…

Plus tard, je me suis retrouvée en France, pays chrétien, à la campagne.
J’ai arrêté directement le caté parce que l’homme qui le dirigeait avait ouvertement un problème avec le fait que son dieu est le même que celui de personnes qu’il considère comme des barbares envahisseurs, et ça lui a pas trop plu que je le lui fasse remarquer ( :mrgreen: ). J’ai essayé de communiquer avec Dieu dans mon coin mais… c’était comme parler au vide, malgré mes efforts. Je sentais que ce n’était pas mon chemin.
Je me suis encore plus intéressée à la mythologie païenne, et j’avais un comportement instinctif avec la nature qui m’entourait, comme beaucoup d’enfants. Je parlais aux arbres, je fabriquais des potions, je ressentais des présences, je sentais comme une force qui habitait la forêt voisine, j’avais des comportements sorciers instinctifs vis à vis d’esprits, j’avais un nom magique, une relation particulière avec le vent..: un nouveau monde s’était ouvert à moi, de lui-même.

Mais je pensais que le paganisme était mort, c’était ce qu’on répétait : la mythologie, c’est l’étude des religions éteintes.

13170096_1194026643942733_1988328590_o

Peu à peu, un intérêt pour certains pays asiatiques c’est réveillée en même temps que mes questions sur ma vie en Asie dont je ne me souviens presque pas. Et je me suis renseignée sur les croyances locales.
Le taoïsme m’a séduit, mais ce n’était pas encore ça.
Le shintoïsme, c’était déjà mieux, mais il manquait quelque chose.

Dans le même temps, j’ai commencé des cours de latin à l’école, et j’en apprenais de plus en plus sur l’hellénisme. Et ça me plaisait beaucoup. Pour moi, ces divinités étaient réelles, mais plus personne ne semblait y croire… Je me souviens d’un prof qui avait dit en riant « plus personne ne croit en ça ».
Me voilà donc perdue dans ma spiritualité : ressentant une attraction très forte pour une façon de voir le monde qui semblait morte.

Jusqu’au jour où j’ai entendu le mot « Wicca ».

Ce fut la révélation ! Alors ça existe encore ? On peut toujours croire et vénérer des anciennes divinités ?
Tout m’a paru un peu complexe au début, et je n’étais pas d’accord avec tout, mais ça allait. J’ai attendu un an avant de faire ma dédication, c’est à dire me dédier officiellement à la Wicca, face aux dieux, pendant un an et un jour.

Pendant cette année, je me suis renseignée autant que je l’ai pu afin de bien trouver ma voie. Je me suis intéressée aux paganismes de plusieurs endroits du monde, jusqu’à me focaliser sur ce qui me faisait le plus « ressentir » : le paganisme celte, nordique, et japonais. (Je trouve d’ailleurs que les mythes et la façon de percevoir l’environnement, les esprits, etc. est assez semblable entre ces deux dernières cultures, j’y reviendrais surement quand je serais beaucoup plus calée sur le sujet)

Au bout de ma dédication, je me suis rendue compte que les principes wiccans ne me correspondaient pas assez. Je n’étais pas d’accord avec la loi du Triple Retour, je n’étais pas tout à fait d’accord avec la dualité dieu/déesse et la pluralité de leurs visages (j’ai une cosmogonie différente mais similaire), je n’étais pas d’accord avec le Rede que je trouvais trop flou et peu adapté à la vie réelle.

Alors j’ai remercié les divinités pour cet apprentissage, et j’ai enfin compris où était mon chemin : je suis païenne syncrétique. Je n’ai pas de tradition particulière, pas de panthéon exclusif. Je suis attirée par des choses très différentes entre-elles, et je crois en toutes. Je considère que toute croyance est vraie. Qu’elles forment un soleil, que chacune est un de ses multiples rayons, et que la Vérité se trouve au milieu : au centre du soleil, à l’endroit où toutes les croyances se rejoignent.

Satisfaite de cette réalisation au bout d’années d’errance, j’ai enfin pu me concentrer sur ma pratique et ma relation avec les divinités.
Au début, j’étais vaguement attirée par Morrigan et Cernunos (je fais dans l’original 😆 ) (à ce propos, je vous conseille l’excellent article de l’Ourse sur la popularité des divinités sombres à notre époque) (j’en avais lu un autre qui, il me semble, avait fait le parallèle avec le fait qu’on retrouve cette « assombrissement » de la pensée de notre époque dans la pop culture, avec notamment les différents âges d’or de Superman et Batman, étant préférés respectivement lors d’une période d’espoir de la société et une période de cynisme) (c’tait vachement bien) (t’as vu j’aime les parenthèses hein).
J’étais donc attirée par ces deux divinités, mais sans plus.

Puis vint Loki.

11711745_10200927331661737_911189014_n
Oui non pas toi, déso

Je l’avais pas invité. Je m’étais jamais renseignée plus que ça sur lui. Il ne m’inspirait pas confiance. Et je ne voulais pas avoir affaire au personnage.
Bin j’ai pas bien eu le choix.
Un jour que je trainais sur internet et que je lisais des choses à propos de mythologie, un murmure s’est glissé dans mon oreille, comme si quelqu’un était derrière moi (pas pour de vrai, c’était surtout « mental »).
Quelqu’un qui sourit, dont je ne parviens pas à imaginer les yeux.
Je visualise juste ses lèvres, le bas de son visage fin, et ses cheveux roux qui tombent sur son épaule.
Mais surtout ce sourire.
Un sourire à la Moriarty tu vois, un sourire de bad-guy cliché. Tentateur.

Il a toujours été la tentation. Son foutu sourire expirant des paroles vénéneuses en un souffle derrière mon oreille, il est devenu de plus en plus imposant, impossible à ignorer.

J’en ai connu des gens comme lui. Les tentateurs, avec ce même sourire et ces mêmes yeux fous, et les mêmes belles paroles. Et je n’ai jamais réussi à leur résister.
Il n’a bien sûr pas fait exception.
Et je me suis rendue compte qu’on pouvait aussi lui dire stop s’il allait trop loin, mais que la plupart de ses mots valaient la peine d’être écoutés. Il représente à mes yeux le chaos bénéfique, le chaos qui permet le changement, qui empêche de pourrir.
Et j’entends souvent sa voix derrière mon oreille, pile quand j’en ai besoin, soit pour tester mes limites, soit pour me permettre de les transgresser. Avec violence parfois : je ne dirais pas que Loki est « gentil », c’est faux. Mais je ne veux pas me complaire dans une pratique centrée sur des dieux majoritairement sympa, ça ne me ferait pas mûrir.

J’ai lu peu de temps après ce texte, nommé Lesson, traduit ici (merci Sarah !). Il m’a énormément parlé. Il a résonné en moi, vraiment. Vous voyez cette sensation d’avoir lu quelque chose d’important, quelque chose qui fait vraiment sens et qui restera gravé en vous ? C’est une sensation que beaucoup de lectrices et lecteurs ressentent en lisant certaines phrases de romans.
Eh bien c’était un peu la même chose, mais pour un texte entier, et avec une dimension spirituelle. Ces passages en particulier m’ont profondément marquée :

« S’il y a une seule personne dans les Neuf Mondes à qui tu ne dois jamais mentir, que cette personne soit toi-même.

Je peux t’apprendre à couvrir tes traces et dissimuler ta destination mais je ne peux te le montrer que si tu ne viens d’abord à moi totalement dépouillé de toute la flatterie, de tous les abus, de toutes les illusions et fantasmes avec lesquels tu t’es protégé de ta vraie nature. Il n’y a aucun moyen de t’enseigner comment distordre la vérité si ton existence entière est déjà un mensonge. Tu n’apprendras pas comment gommer la frontière entre mensonge et réalité si tu ne sais pas avec certitude de quel côté de la frontière tu te trouves. Et je ne serais pas doux quand il sera temps pour toi de découvrir tout cela. […] J’ai accepté les punitions au même titre que les récompenses, la douleur au même titre que les satisfactions. Et je n’exigerai de toi rien de plus que ce que j’ai accepté d’endurer. »

Ma pratique est donc majoritairement centrée sur Loki, qui, je pense, va continuer d’agir tel un chat : indépendant et apparaissant lorsqu’on ne s’y attend plus, mais restant à nos côtés jusqu’à la fin.
Je ressens aussi une connexion avec Freyja depuis mon endométriose, avec Thor, et avec Pan (que je « confonds » avec Cernunnos). Inari (稲荷神) m’attire aussi, mais j’ai besoin de temps pour venir à elle/lui.

Ça fait maintenant quelques années que je me sens bien, que j’ai trouvé ma place, et j’espère continuer de grandir.

13170655_1194041417274589_1142491874_o

Voilà donc le cheminement qui m’a permis d’arriver à ma spiritualité actuelle.
Je suis très reconnaissante de cette « errance », qui m’a permis d’apprendre beaucoup de choses sur le monde et sur moi-même, de tirer un enseignant de chaque erreur et de chaque découverte.
Comme je l’avais dis dans mon précédent article, ma pensée est relativiste, elle ne pourrait pas être autrement vu de mon enfance. Ainsi, je prends ce qui m’attire où je le trouve, je ne rejette aucune croyance, et je garde des liens avec toutes les traditions qui ont façonné ce que je suis. Je ne suis donc pas fâchée avec la Wicca, ni avec l’Islam, ni avec le Christianisme, contrairement à une tendance assez tenace de beaucoup de païen/nes… Mais ça, c’est pour un autre article 😉

 

Publicités

14 réflexions sur “Parcours spirituel

    1. Oh oh oh ! J’aime beaucoup cette chanson, effectivement ça me parle bien ces paroles, merci de me l’avoir fait découvrir !! 😀

      Merci beaucoup :3

      J'aime

  1. Salut je viens de me balancer de lien en lien, flux RSS > madz > article sur les poils > forum > ton profil > ton blog… j’avoue avoir un peu dérivé mais les partiels sont finis donc osef, perdre du temps redeviens important 🙂

    Je trouve ton article intéressant et sincère mais je suis plutôt surpris que Loki ( et la mythologie nordique dans sa globalité) puisse trouver un écho en toi, dans le monde qui nous entoure.
    J’avoue aussi ne pas avoir tous saisi quand tu parlais de Wicca / Morrigan / Cernunos / … je pourrais chercher mais je commence à manquer de temps, et disons le franchement il est 14h35 et mon ventre commence a se plaindre !

    Tu m’as l’air d’avoir une sensibilité plus importante que la moyenne (peut-être est-ce pour ça que je ne capte pas tout ? ) et c’est plutôt agréable de te lire. Je repasserai sûrement te lire

    p.s. Et oui, je ne suis clairement pas le lectorat cible de mademoiselle mais il y a d’excellents articles : sensibilisation sur le féminisme / bd / harcèlement / et aussi liberté du poils :p

    J'aime

  2. J’aime beaucoup lire ton parcours, c’est vraiment très intéressant.
    Je dois avouer que je t’envie un peu, ça doit être vraiment enrichissant émotionnellement et culturellement d’avoir vécu dans plusieurs régions du monde :).

    J'aime

    1. Ça l’est ^^ Mais même si ça ne nous est pas arrivé dans l’enfance, l’expatriation est toujours possible une fois adulte, on regrette pas de sauter le pas 😀
      Merci pour ton message 🙂

      J'aime

  3. Bonsoir,

    Je débarque ici en suivant ton lien (curiosité quand tu me tiens) et j’avoue que je suis toujours très étonnée lorsque je découvre des personnes, qui sont à tel point à la recherche d’une spiritualité.
    Je ne crois pas en dieu ,de ce fait à aucune religion et tous les dérivés.
    J’ai lu ton récit avec beaucoup d’intérêt, parce que ta quête te lance dans un parcours à multiples sens.
    Ce n’est pas le fait du hasard, si tu as trouvé la voie de la spiritualité qui te convienne et j’en suis heureuse pour toi.
    Pour moi ce besoin restera un mystère, peut-être parce que je n’ai pas la curiosité d’aller plus loin. Mais ce besoin remonte à nos ancêtres, puisque « l’homme moderne  » il y a 25 000 ans ils enterraient les morts avec ses effets personnels. Donc déjà la spiritualité avait une importance. Tu en as fait ta ligne de conduite (du moins je le pense), le principal c’est que tu puisses trouver la paix et la sérénité que tu recherches.
    Alors bonne route…

    J'aime

  4. Superbe article et quel parcours que le tien !
    Je partage avec toi ce sens de l’ouverture et de l’acception des formes de spiritualité différentes de la mienne.
    Je ne crois pas qu’on puisse accéder à « UNE » vérité, il y a toujours plusieurs façons de percevoir le monde, et je crois que cela est vrai pour le sacré uniquement. A chacun donc de trouver ou forger le chemin qui lui convient.

    Ce que tu as dit sur l’arrivée de Loki dans ta vie m’a fait sourire parce qu’effectivement, on ne choisit pas toujours les Divinités dont on va devenir le plus proche…

    Au plaisir de te lire !

    J'aime

      1. En espérant que tu y trouveras des « choses » intéressantes.
        Il y a aussi une rubrique français sur mon blog, justement pour répondre à la pénurie d’articles sur la relation intime aux dieux de la toile païenne française 😉

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s